#29 troubles digestif du cheval, épisode 3

Quand l’estomac brûle : de l’acidité aux ulcères.

90% des chevaux de courses souffrent d’ulcères gastriques ou de sur-acidité, 60% des chevaux de compétition aussi. Pourquoi? Quel sont les signes associés? Comment agir en préventif? Quel est l’apport de la phytothérapie sur ce terrain. Voici quelques pistes et solutions naturelles pour éviter l’escalade vers les ulcères.

YOUYOU Ami Lecteur! L’important est d’agir avant!

Kenzo en reprise St Georges

Pour cet épisode, c’est Kenzo qui va représenter la gente équine!
Je ne vous le présente plus ; en son temps il a fait sa star sur les carrés de dressage. Concours sur plusieurs jours, déplacements en camion, repas décalés, stress et petites cures d’anti-inflammatoire régulières pour ses jarrets, son dos, un accident de clôture au paddock etc.. Ajouté à ceci le mode chameau (Kenzo boit très peu), et du foin enrubanné pour éviter la poussière (un mal pour un bien) et voilà un candidat parfait pour l’acidité et les ulcères. Bingo 😦 . Détection des ulcères par gastroscopie, il y a une dizaine d’années, et mise en place du protocole anti acide.

Ami Lecteur, je sens que tu te dis, mais qu’est ce qu’elle f… cette Isa?
Et bien à l’époque je n’avais pas encore fait ma reconversion en phytothérapie et je faisais le petit mouton (de Panurge bien sûr) comme tout le monde dans les écuries.
Alors, je te propose de remonter le temps et voir ce que j’aurais du remarquer bien avant les ulcères et ce que j’aurais dû faire.

Si tu veux bien voyons successivement:

  1. Quels sont les facteurs de risque?
  2. Quels symptômes doivent alerter sur une possible acidose?
  3. Quelles actions peut on entreprendre très vite?
  4. Comment agir en préventif?

Avant de continuer une petite pause dans notre épisode : non pas de la pub!
Juste une mise au point.

En aucun cas je ne parlerai des traitements et de la pathologie qu’est l’ulcère gastrique du cheval. Celui ci doit être absolument détecté et soigné par un vétérinaire.
Ami Lecteur je te renvoie sur l’article des ulcères du site de la Clinique vétérinaire de Grosbois ( lien en fin d’article).

Mais si tu lis mon article jusqu’au bout, 😉 tu sauras comment faire pour ne pas en arriver là…

Ami Lecteur! Ne t’endors pas, on commence (enfin!)

1- Les facteurs de risque

  • l’alimentation trop riche en glucides = amidon + sucres
  • cheval qui boit peu
  • l’usage abusif des anti-inflammatoires
  • les chevaux sous aspirine 7/7 jours
  • Le stress
  • Période de jeûne > 4 heures
  • Des efforts trop intenses (cela contacte l’estomac et envoi des geysers d’acide chlorhydrique sur les muqueuses)

N’oublie pas Ami Lecteur que chez le cheval, l’acide chlorhydrique se déverse en continue dans l’estomac 24/24H. Hé oui notre cher mustang a été programmé pour manger presque en continu.

La combinaison de plusieurs de ces facteurs peut être un déclencheur ++
Par exemple un cheval qui n’aurait pas eu de repas, ni de foin depuis 4 heures, et que l’on sort pour un entraînement un peu fort ou pire, que l’on embarque en camion pour aller à une compétition. Ce qui donne
Estomac vide + Stress + effort intense = Aï aï aï …projection d’acide chlorhydrique sur les parois de l’estomac…

Kenzo en RLM

2-Les symptômes qui peuvent évoquer une sur-acidité

  • Cheval qui boude les concentrés (typique chez Kenzo)
  • Signes de douleurs après les repas de concentrés
  • Rétivité, contre performances sportives
  • Bâillements (oui chez Kenzo)
  • Hyper salivation ( le cheval se sert de sa salive qui a un ph basique pour tamponner le trop d’acide dans l’estomac)
  • Tics type mordillements d’objets
  • Grincements ou claquements de dents (souvent vu chez Kenzo)
  • Agressivité non habituelle par exemple au sanglage
  • Petites coliques récurrentes

Malheureusement ces signes sont variables d’intensité et peu spécifiques. Ton cheval a bien le droit de bailler!
Alors à chacun de voir ce qui est inhabituel et de cumuler plusieurs signes.

Là encore seule une gastroscopie peut valider un ulcère. Mais avant l’ulcère il y a l’irritation et l’inflammation des muqueuses due à l’acidité gastrique qui créent déjà douleurs et troubles du comportement.

3-Quelles actions entreprendre très vite lorsque l’on suspecte une acidité gastrique?

  • Donner de l’argile plusieurs fois par jours ou mieux, laisser un seau avec de l’argile dans le box ou dans le paddock. A ce sujet relire l’article sur l’argile.https://remededechevalbyisa.wordpress.com/2019/04/14/14-recette-dargile-pour-estomac-et-intestins/
  • Donner un peu de luzerne (la luzerne a un fort pouvoir tampon sur l’acidité) avant de faire travailler le cheval
  • Ajouter aux rations des morceaux de racine de guimauve préalablement trempée dans de l’eau froide. L’idéal est de laisser tremper les racines coupées pendant la nuit et les donner le lendemain avec leur eau de trempage. C’est un super pansement des muqueuses.
  • l’Aloé Vera est aussi un bon protecteur de la muqueuse si l’on est sûr de sa provenance (bio) ; à donner juste avant la ration.

LE MIEUX EST D’AGIR AVANT

Kenzo au paddock en herbe toute la journée

4-Comment agir en préventif?

Gérer l’alimentation du cheval est la première chose à faire:

1/ Éviter l’estomac vide plus de 4 heures en limitant les périodes de jeûne:

  • mise au pâturage ( avec herbe ou foin) au maximum du possible
  • Ne pas laisser le cheval au box la nuit sans une grande quantité de foin et d’eau propre

2/ limiter les aliments concentrés et traditionnels, vérifier leur teneur en amidon et augmenter les fibres:

  • Faire le calcul du poids de l’amidon dans la ration et limiter à 1gramme d’amidon par kg de poids du cheval par jour ( 1g amidon/ kg de poids /jour).
  • Limiter l’orge ( 52% d’amidon) et l’avoine ( 36% d’amidon) : oui désolée pour les adeptes du traditionnel; un peu, oui mais que ça, non!

Ami Lecteur, tu vas être très surpris par le résultat… Allez! On calcule?
Un cheval de 500kg qui aurait une ration traditionnelle orge et avoine à raison de 1 litre de chaque céréale par repas 3 fois par jour.
Cela donne par jour;
Orge 3litres; qui font à peu près 2,4 kg dont 1,2kg d’amidon
Avoine 3 litres; qui font à peu près 2,5kg dont 0,9 kg d’amidon
Total de l’amidon ingéré par notre cheval : 2,1 kg par jour
Amidon à ne pas dépasser chez ce cheval de 500kg = 500g par jour
Résultat un surplus d’amidon de 1,6kg ;(

Une trop forte dose d’amidon augmente le temps de digestion et donc de fermentation et donc d’acidité. Le pire c’est que la digestion de l’amidon se continue dans l’intestin entrainant une fermentation supplémentaire et de l’acidose.

3/ éviter les foins enrubannés qui génère une fermentation gastrique plus importante pour leur digestion. Une utilisation ponctuelle pour un déplacement, oui mais en permanence, non.

4/ donner de la luzerne sous forme de foin naturel ou de fibres coupées ou encore en cubes. La luzerne ne contient pas d’amidon et a un fort pouvoir tampon sur l’acidité. (prendre en compte quand même son fort taux de protéines)

5/ apporter de l’argile en mode libre service ( relire encore l’article sur l’argile)

6/ Réduire le stress du cheval si besoin avec des cures de mélisse+camomille

7/ je note l’intérêt du bourgeon de figuier en gemmothérapie très intéressant sur la liaison stress+acidité+déséquilibre neurovégétatif. Article plus complet sur le sujet à venir…

Kenzo aujourd’hui

En conclusion:

Il est possible de limiter les risques de sur-acidité chez le cheval et donc éviter le développement d’ulcères de la muqueuse gastrique.
La base de la prévention étant de privilégier des aliments très fibrés avec entre autres de la luzerne et surtout un taux d’amidon faible. Pour un cheval de 500kg au travail avec environ 5 kg/jour de concentrés ( granulés, floconnés, etc..)répartis en plusieurs repas, le taux d’amidon de l’aliment ne devrait pas dépasser 10%. Augmenter le nombre de repas du cheval au box en fractionnant les rations. Éviter au maximum les périodes de jeûne avec un système de foin à volonté par exemple dans un filet « slow feed ». Penser à l’utilisation de l’argile. Gérer le stress.

Ami Lecteur, j’espère ne pas t’avoir donné un ulcère en lisant cet article!!!

Prends soin de ton Mustang, à bientôt.

Lien vers la clinique de Grosbois https://www.cliniqueveterinairegrosbois.fr/fr/fiches-info-sante/comment-savoir-si-votre-cheval-a-des-ulceres-gastriques-et-comment-les-soigne

Un autre article plus général sur l’argile https://remededechevalbyisa.wordpress.com/2020/12/08/comment-et-pourquoi-faire-manger-de-largile-aux-chevaux/


Une réflexion sur “#29 troubles digestif du cheval, épisode 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s